Screenshot 2021-02-12 at 15.03.49

Thyroïde et CBD : le duo magique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur email

La plupart d’entre nous ne pensent (presque) jamais à leur thyroïde. Il s’agirait simplement d’un élément de notre corps qui fait son petit travail dans son coin. Pas si simple…

Si quelque chose cloche avec votre thyroïde, c’est tout votre corps qui peut en pâtir.

Qu’elle soit hyper- ou hypoactive, si votre thyroïde présente un dysfonctionnement, vous êtes surement familiers avec les maux associés : douleurs, insomnies, prise ou perte de poids inexpliquée en sont quelques-uns. Une thyroïde malade et non traitée peut être à l’origine de graves problèmes de santé sur le long terme.

Toutefois, traiter les symptômes liés aux problèmes de thyroïde n’est pas simple, même si vous êtes suivi.e par un spécialiste, ce que l’on vous recommande vivement. Ci-dessous, nous avons rassemblé quelques-unes des dernières avancées scientifiques concernant les effets éventuels du CBD sur les problèmes de thyroïde.

Les troubles de la thyroïde, késako ?

La thyroïde est une petite glande située à l’avant du cou, et est responsable de la production d’hormones liées à un certain nombre de fonctions vitales, comme notre métabolisme par exemple. Lorsque la thyroïde fonctionne correctement, le corps trouve son équilibre, car les hormones nécessaires permettent au métabolisme de travailler au rythme d’une horloge Suisse.

Comme vous vous en doutez, les problèmes arrivent lorsque la thyroïde produit trop ou pas assez d’hormones. Ces deux possibilités peuvent causer les problèmes mentionnés plus haut, et aussi fatigue ou incapacité à tolérer les basses températures.

L’hypothyroïdisme se produit lorsque la thyroïde ne produit pas assez d’hormones. Cela peut avoir plusieurs causes, comme une maladie auto-immune, la radiothérapie, certains médicaments, ou même des problèmes d’hyperthyroïdie (l’inverse). Les symptômes de l’hypothyroïdie sont la fatigue musculaire, les douleurs, les gonflements des articulations, des problèmes de mémoire, le gain de poids ou encore un taux de cholestérol élevé.

Le diagnostic est prononcé lors d’une prise de sang visant à déterminer le taux de thyréostimuline (de l’anglais thyroid-stimulating hormone, TSH). Le traitement lui consiste à prendre une version synthétique de cette hormone quotidiennement. Tandis que ce genre de traitement peut être un succès, une sur-médication peut causer nausées, palpitations cardiaques, une augmentation de l’appétit ou encore des insomnies.

De l’autre côté de la pièce, l’hyperthyroïdie. Cela arrive lorsque la thyroïde produit bien trop de thyroxine, causant une perte de poids non intentionnelle, un rythme cardiaque rapide ou irrégulier, ou un sommeil difficile, entre autres. Ceci peut être dû notamment aux maladies de Graves ou de Plummer, ou à la thyroïdite.

L’hyperthyroïdie peut être diagnostiquée en combinant à la fois une prise de sang et un examen physique, pour confirmer le niveau de TSH. Des tests additionnels peuvent alors être réalisés, afin de déterminer les raisons de ce dysfonctionnement. Dans le traitement on peut alors retrouver des médicaments antithyroïdiens, de l’iode radioactif, des bêtabloquants, ou même une chirurgie afin d’enlever la plus grande part de la thyroïde. Toutes ces options s’accompagnent malheureusement de leurs effets secondaires comme un endommagement du foie, éruptions cutanées, douleurs articulaires, dysfonctionnements d’ordre sexuel, et fatigue.

Le CBD peut-il aider à traiter les problèmes de thyroïde ?

Le chanvre contient un grand nombre de composants naturels nommés les cannabinoïdes. L’un de ces composants est le CBD (ou cannabidiol). Contrairement au THC, autre cannabinoïde connu, le CBD n’est pas psychoactif et donc ne donne pas cette sensation de planer. Beaucoup d’autres fausses idées sont reliées au CBD, on en parle juste ici !

De même, le corps humain possède son propre système d’assimilation des cannabinoïdes, ce système s’appelle le système endocannabinoïdien, ou ECS. Ce système est peu connu mais est capital : il est garant du maintien de l’homéostasie (phénomène par lequel un facteur clé, comme la température, est maintenu à une valeur optimale) au sein de notre corps. Il est fait de trois composants principaux : les endocannabinoïdes, les récepteurs et les enzymes. Les endocannabinoïdes se lient aux récepteurs spécifiques afin de mener à bien leurs fonctions spécifiques. Ensuite, les enzymes se chargent de les détruire, une fois leur mission accomplie.

La recherche a déjà lié l’ECS à tout un tas de processus au sein de notre corps[1, comme le métabolisme, la douleur chronique, le contrôle moteur, le sommeil, la formation des muscles, et la formation de la peau et des nerfs. Chacune de ses fonctions contribue à l’homéostasie/la stabilité au sein de notre corps.

Le CBD, au même titre que d’autres cannabinoïdes, interagit avec l’ECS afin de maintenir cet équilibre. Même si la communauté scientifique n’est pas encore unanime sur les différents rôles que pourrait y jouer le CBD, les premières recherches ont montré que les effets du CBD seraient certainement liés à la diminution des inflammations, des douleurs, de l’anxiété voir même des crises d’épilepsie.

De plus, le CBD pourrait être très utile pour les personnes atteintes de problèmes de thyroïde. En réalité, il y a des récepteurs de l’ECS, sur la glande thyroïde elle-même ! Une étude de 2002[2 menée sur des rats a montré que les cannabinoïdes auraient un effet direct sur l’activité hormonale de la thyroïde. Ces mêmes récepteurs ont aussi été découverts au niveau du noyau hypothalamique paraventriculaire (PVN), une zone du cerveau qui envoie des signaux à la thyroïde.

En 2015, des scientifiques ont mené une étude[3 sur des lésions thyroïdiennes, à la fois malignes et bénignes. Ils ont conclu que les récepteurs ECS pourraient servir de cibles thérapeutiques, pour inhiber la croissance de ce genre de lésions.

À ce jour, aucune n’a été réalisée spécifiquement sur l’effet du CBD sur la thyroïde. Cependant, beaucoup d’études ont montré que le CBD pourrait avoir des effets sur les symptômes typiquement liés aux problèmes de thyroïde, comme la douleur[4, les inflammations[5, l’anxiété et la dépression[6. De cette manière, le CBD peut être une bonne option pour ceux qui souffrent à cause de leur thyroïde.

D’autres études ont aussi montré que le CBD influencerait le métabolisme, l’ECS jouant un rôle majeur dans sa régulation. Les composants interagissant avec l’ECS, comme le CBD, peuvent donc permettre à des individus ayant des problèmes de thyroïdes, de rééquilibrer leur métabolisme.

Malgré le fait que la recherche en est toujours à ses débuts concernant ce sujet précis, la présence de récepteurs ECS au niveau de la glande thyroïdienne et dans la zone cérébrale régulant la thyroïde, est prometteuse. Si vous souffrez d’hypo- ou d’hyperthyroïdie, alors le CBD sera peut-être une option incontournable d’ici quelques années. D’ici là, nous vous invitons à consulter votre médecin afin de discuter des options qui s’offrent à vous.

Si vous avez déjà utilisé le CBD pour faire face aux problèmes de thyroïde, ou si vous vous interrogez, faites nous un retour en commentaire, on sera ravis de vous lire !

L’équipe Kuna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10% offert

sur votre première commande

Contactez-nous

Nous vous répondrons dans les prochaines 24 heures.

VOTRE PANIER
  • Le panier est vide.